Enterres-Encieux / Newtopia 10.5 / Pleureuses et fleuraisons

Photo par Léo Tarraso de la performance de Benoît Pradier

 

Pleureuses et fleuraisons

Les 7-9 Octobre 2022, dans le cadre de Enterres-Encieux / Newtopia 10, un projet d’art et de danse inclusive produit par Omnivion / Arts d’Être Corps et le soutien de la DRAC Centre, la Ville de Tours, la Ville de la Riche (Pléiade), le CHU de Tours et Transept37. La thématique de l’événement est le deuil et ses rituels.

Lieu : Chapelle des Frères Mineurs, 8 Rue de la Pierre, 37100 Tours. (Station Tram : Charles Barrier). Au programme :
>> 7 – 9 octobre, 14H – 18H  : 3 jours d’exposition par l’artiste Sébastien Russo et (éventuellement) les artistes de l’association les Arpents d’Art.

>> 8 octobre, 19H : Une soirée de performances, de rituels culinaires et une boum macabre !

>> 9 octobre, 15H : Un hommage à Roland Lebret, ami et artiste collaborateur, avec des performances, lectures, exposition et de moments de convivialité (entrée libre)

ATTENTION! IL FAUT ÊTRE ADHÉRENT POUR PARTICIPER À LA SOIRÉE DU 8 [: PAS DE BILLETTERIE PERMISE DANS LA CHAPELLE] ALORS ADHÉREZ ET/OU PARTICIPEZ AUX FRAIS : helloasso.com/associations/omnivion/evenements/pleureuses-fleuraisons

L’EXPOSITION

7 au 9 octobre, 14H – 18H

………………………………………………………….

METAMORFÈS
Exposition de peintures et dessins par Sébastien Russo

Une exposition d’œuvres post-brutes par cet artiste tourangeau, connu aussi pour le magazine Trakt qu’il édite depuis 2017. La notion de la métamorphose qui est souvent apparente dans les œuvres exposées est en résonance avec la thématique de la mort et du deuil comme nous l’exprime le philosophe Emanuele Coccia : « La fin de notre vie n’est jamais la fin de la vie : tout “cadavre” est la transformation, la métamorphose de la vie qui change d’espèce, de forme, de mode d’existence. […] ».

Sébastien Russo : “J’ai toujours rêvé d’être un héros de bandes dessinées, je voulais marcher sur la lune. Un jour mon papa est arrivé avec une guitare à la maison, il a joué du soir au matin pendant des années, puis il est parti et je n’ai jamais marché sur la lune. Pendant des années, j’ai vu une publicité de Vasarely dans un arrêt de bus, je me suis posé des questions, et j’ai commencé à apprendre le dessin en m’abreuvant d’images. J’ai lu les albums de Philippe Druillet entre les rayons de conserves et le rayon bricolage. Et, comme je ne pouvais toujours pas marcher sur la lune, je me suis inventé un monde en restant accroché à une branche, j’ai dessiné, j’ai peint. Pour moi, cet acte n’est pas un acte simple, c’est un plongeon dans le rêve, une ligne, un trait , un sens, du noir du blanc et un monde prend naissance, avorté parfois, je n’ai jamais rien jeté ! Après un passage à l’École des Beaux arts de Lyon, j’ai appris à écouter, entendre et voir. Je me suis nourri de Laurie Anderson, je me suis noyé dans le travail d’Andy Warhol et du pop art. Puis, retour dans la vie, j’ai passé mon temps à parcourir les ateliers d’assemblages tout en dessinant 4 heures par jour, parfois même devant une machine ! Sans avoir marché sur la lune, j’avais la tête dans les nuages, dans mon dessin. J’ai travaillé pendant plus de 20 ans dans l’anonymat le plus complet, ne pas avoir le temps de montrer, ne pas pouvoir en parler. Depuis 1996, je travaille aussi avec l’outil informatique et je réalise des images, des mondes, des personnages sortis tout droit de mon imagination. Mon travail est en constante mutation. Peu à peu je me dirige vers le vide, vers le conceptuel, comme si j’en avais fait le tour. L’art est un acte: provoquer des sensations chez le spectateur, le perdre parfois, le noyer sous les images…Je n’ai jamais regardé derrière moi, je n’ai jamais pensé à l’avenir, j’ai marché sur le présent, je me suis provoqué une indigestion d’images, de rêves et de couleurs. Pour moi l’art n’est rien s’il n’est pas partagé et aujourd’hui je partage avec vous mes premiers pas sur la lune. Je finirai avec cette phrase de Joseph Beuys : Je suis convaincu que chacun de nous est un artiste et que sa plus belle œuvre d’art c’est sa vie.” Plus d’infos. sur son site : seb-russo.com

 

Les Arpents !
Exposition de peintures des artistes de l’association Arpents d’Art (à confirmer)!

Liste des participants sur cette page mi-septembre! Leur page Facebook : facebook.com/arpents.dart

 

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

 

LES PERFORMANCES

8 octobre, 19H

…………………………………………………..

THRINODOS – LA TRAVERSÉE
Performance par Maria Kriva.

Depuis les temps anciens, à travers toute la Grèce, dans leurs efforts pour supporter et comprendre la mort dans toutes ses manifestations, l’individu et la communauté pratiquent des formes de deuil. Lamenter, déplorer…

Le deuil pour la perte d’une personne s’accompagnait souvent de pleureuses dont le travail était de pleurer la personne perdue et d’aider les proches choqués. Aider les membres de la famille de la personne décédée à pleurer, à vivre le passage, le pont. Pont entre la terre et les cieux pour relier symboliquement vivants et morts.

La lamentation ritualisée peut être pratiquée non seulement pour les décès, mais aussi pour la séparation, la migration, la maladie, une catastrophe et d’autres événements de la vie que les gens déplorent. A travers ces rituels, la personne souffrante trouve des voies de passage vers un apaisement, vers la guérison.

Maria Kriva, à 4 ans, commence sa formation en danse classique et modern jazz dans son pays natal, la Grèce. Entre 14 et 19 ans elle se consacre à l’athlétisme, parallèlement à ses études d’éducatrice sportive spécialisée pour enfants porteurs d’handicap. Ensuite elle étudie la danse de Martha Graham et reprend la danse classique. En 2005 en France, elle danse et se forme auprès de France Schott Bilmann en Expression Primitive et étudie la danse-thérapie à l’université Paris 5. Plus tard, elle enrichit son expérience avec les danses orientales et elle va puiser toutes les bases anthropologiques dans les danses africaines de l’Afrique de l’Ouest et les danses du Mali, qu’elle continue d’étudier jusqu’à aujourd’hui. Pour approfondir sa recherche du mouvement dansé, elle va étudier l’ostéo-fasciathérapie. Actuellement elle enseigne les danses maliennes aux enfants et adultes. Parallèlement, elle soigne en tant que danse-thérapeute et ostéo-fasciathérapeute. Aujourd’hui, sa recherche en mouvement et en danse s’enrichit avec le Qi Gong. Son site : mariakriva-danse.fr


>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> 

UN ROCHER VAUT MIEUX QU’UN TRÔNE
Performance par Filio Louvari
Composition scénique pour voix, corps et linge étendu (Version courte)

Carte blanche à cette artiste de Grèce que nous avons pu vous présenter pendant Newtopia 7 en 2019, avec le One-Woman-Show Thylax (: vimeo.com/460333355) et Métanymphes (2021). Elle se nourrira des matières de sa création actuelle avec Konstantinos Dalamagas et la thématique du deuil.

Une femme étend du linge. Que représente un trône pour elle ? Pourquoi les Danaïdes ont-elles quitté l’Égypte ? A quelle occasion Eschyle a-t-il écrit “Les Suppliantes” ? Qui s’occupe de la maison ? Qui va à la montagne pour participer à la Résistance ? Qui est à l’origine de ces blagues sexistes et pourquoi n’y répondons-nous pas ? Quand est-ce que le terme « féminicide » a-t-il été utilisé pour la première fois ? Mémoire et oublis, fragments de textes, récits de femmes et documents historiques composent un “Monument des Féminités” du passé qui sont prêtes à escalader les rochers du présent. Un adieu aux normes stéréotypées imposées à la féminité, depuis des siècles. Un deuil festif.

Conception, Scénographie, Costumes : Konstantinos Dalamagas & Filio Louvari
Direction & Dramaturgie : Konstantinos Dalamagas
Chorégraphie & Interprétation : Filio Louvari
Composition musicale originale : Mariella Papageorgiou
Textes : Sources historiques, Konstantinos Dalamagas, Filio Louvari et extraits du texte d’Eschyle « Les Suppliantes »
Durée : 20 minutes

Filio Louvari est née à Athènes. Elle est diplômée de Morianova – Trasta/ Athènes (Diplôme d’Etat de Professeur de Danse Classique et Contemporaine), de l’Université Paris VIII (“Arts du spectacle, mention danse”) de l’Académie de Danse Isola Danzade la Biennale de Venise (perfectionnement du danseur) et de l’atelier Akis Davis/ Athènes (art dramatique). Elle a également étudié le piano et la théorie de la musique au Conservatoire National d’Athènes. Interprète de danse et de théâtre depuis plus de vingt-trois ans, elle a collaboré avec des chorégraphes et des metteurs en scène en Grèce, à Chypre, en France, en Italie, en Suisse, au Danemark et en Angleterre. Depuis sa participation au collectif de danse Xsoma en Grèce (2002-2009), elle entretient des collaborations régulières avec Dimitri Tsiapkinis (Omnivion). Elle enseigne la danse depuis 15 ans, le théâtre depuis 8 ans et elle dirige des projets artistiques depuis 2008. Elle a été honorée par la bourse d’état grecque et la bourse d’État de la Biennale de Venise. Elle a été également subventionnée par la Fondation pour la Culture et le Développement NEON pour son projet d’Exposition – Performance 4 mai N 36 ° 72’54 ‘, E 24 ° 44’33 May 4th au refuge allemand d’Adamas. En 2015, elle s’installe à Milos (Cyclades) et fonde le Centre de Danse et de Théâtre de Milos. Un an plus tard, elle fonde la Cie Performance Project, un laboratoire de performances destiné aux adolescents et aux adultes, proposant de nombreuses performances à Milos. En 2019, elle est nommée directrice artistique du 26ème Festival de la municipalité de Milos et aussi directrice de la coordination et de la communication du premier Festival International de Théâtre de Milos, organisé par la compagnie parisienne Théâtre de la Jeune Création. Actuellement elle dirige le Festival de Danse et de Théâtre De La Mer, à Milos, Cyclades. La page Facebook de son Festival : facebook.com/FromTheSeaMilosFestival

 

>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> 

CANARD BLANC BRINDZING
Performance par Benoît Pradier, accompagné musicalement par Marceau Boré.

Duo de chants et danses de Loire : « Derrière chez nous y’a un étang sur les bords de la Loire, Mon préféré c’est l’canard blanc sur les bords de la Loire, Y’a le fils du roi qu’est bien méchant sur les bords de la Loire, Il a tué mon canard blanc sur les bords de la Loire, Quand j’ai voulu laver le sang sur les bords de la Loire, Ils sont partis tous en riant sur les bords de la Loire » Source : Danses et chants traditionnels de Touraine

Au programme : on pleurera son canard blanc, on célébrera le Berlot ( la fête des vendanges ) en ayant la berlue, on se laissera posséder par la Loire, on conjurera les désastres et les rapports prédateurs à la Terre en convoquant traces, gestes, chants, danses et rites agraires, rigolades des revenants. Tout cela entre maladresse natale et grotesque sépulcrale. Santé !

Benoit Pradier est un performeur et danseur du dimanche. Diplômé des Beaux-Arts de Tours, il rejoint Anna Delogé et Arsène Juteau au sein de la compagnie Les Panthères Nébuleuses. Ensemble ils créent de « petits rites de dévirilisation », performances qui surgissent dans le cadre de manifestations culturelles et/ ou scientifiques. Leur dernière création DODOLLYWOOD a été montrée lors du festival Les Urbaines à Lausanne. Parallèlement, il crée de petites formes dansées et des images où il revisite des folklores, des mythes et des rites populaires en lien avec la mémoire de lieux. Son compte Instagram : instagram.com/poupouleduchthulucene

 

>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> 

 

PHIRAE DIYO NA
Performance par Thomas Von Van Tao.

Un solo de danse qui s’enracine dans la danse classique indienne et plus précisément le style Mohiniyattam. Thomas s’est inspiré d’ un poème en langue bengali qui parle d’abandon et de séparation. Quelle forme prendrait ce deuil dans la précision et la fluidité du geste ?

D’origine franco-vietnamienne, Thomas Vo Van Tao est un artiste de Mohiniyattam et professeur de danse à Tours. Thomas commence son apprentissage de la danse indienne dans le style Bharatanatyam de l’Inde du Sud à l’âge de douze ans auprès de Katia Légeret-Manochhaya. Il fut initié au Mohiniyattam au Kerala par Kalamandalam Hymavathi avec qui il présenta son arangetram/premier récital public en 2012. Après des études de Hindi/FLE et un Master en art du spectacle à l’université Paris 8, Thomas a enseigné le français et le hindi à Bangalore (Inde) jusqu’en 2019 tout en continuant à approfondir et à enrichir son répertoire auprès de la danseuse Dr. Neena Prasad avec qui il explore le potentiel du Mohiniyattam sous sa forme masculine. Depuis 2000, Thomas a eu l’opportunité de se produire en tant que soliste en France et à l’étranger, il enseigne actuellement le Mohiniyattam à Tours au sein de l’association VISHVA. Plus d’infos et liste de ses spectacles, sur son site : thomasvovantao.com

 

>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> 

 

Clôture de la soirée du 8 octobre :

 

FLEURS EN BOUCHE
Rituels culinaires par Christine Causera.

Buffet sauvage et local cuisiné par la créatrice d’A Fleur de Goût. Certains d’entre-vous ont pu découvrir ses délicieuses créations pendant ses événements. Pour clôturer la soirée, le public est invité à déguster des plats et des recettes inédites à petits prix.

Christine Causera, danse avec Omnivion depuis 2018. Elle a plusieurs passions, son travail en tant qu’infirmière psychiatrique, les plantes sauvages qu’elle aime faire découvrir que ce soit sur le terrain ou en atelier avec à Fleur de Goût, et la danse. Danse contemporaine pratiquée jeune pendant plusieurs années, et comme « outil » de médiation en atelier auprès de jeunes enfants ou d’adultes en difficultés psychiques lors de certaines de ses années de travail en psychiatrie. Son compte Instagram : instagram.com/afleurdegout

 

BOUM MACABRE

Mix sombre et joyeux avec des sons qui décoiffent. Faites vos rituels techno-chamaniques avec les membres d’Omnivion et nos ami.e.s, dans ce décor exceptionnel de la Chapelle des Frères Mineurs !

DJ Speedykoala (?) Évidemment c’est une blague!

 

 

HOMMAGE A ROLAND LEBRET

9 octobre, 15H

…………………………………………………..

Exposition d’art, performances, projections, et lectures en mémoire de notre ami, fondateur des Arpents d’Art, Roland Lebret.
Programme en cours, par les équipes des Arpents d’Art et Omnivion.

ATTENTION! Il y aura un hommage à Roland Lebret  à deux autres lieux en octobre! Plus d’informations sur leur sites :

Le Plessis, à la Riche (37520) : https://www.leplessis.net

et la Chapelle Saint-Anne, à Tours (37000) : https://chapellesainteanne.com

 

 

ACCESSIBILITÉ A LA CHAPELLE DES FRÈRES MINEURS :

 


> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> >>> 

Partenaires et financement : DRAC Centre, Ville de Tours, Ville de la Riche / La Pléiade, CHU de Tours, Transept37, Arpents d’Art, Apajh37, Centre Social la Rabière, Festival De La Mer (Grèce), Commune de Nikiti (Grèce)


%d bloggers like this: